Café de Sevran : David Pujadas, Delphine Ernotte Caroline Sinz et Nadia Remadna seront jugés pour diffamation

Association Nationale de Défense Égalitaire de la Liberté d'Expression

Café de Sevran : David Pujadas, Delphine Ernotte Caroline Sinz et Nadia Remadna seront jugés pour diffamation

Le journaliste David Pujadas et Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, ainsi que Caroline Sinz, grand reporter, et la militante associative Nadia Remadna, présidente de la Brigade des Mères, devront comparaître devant la 17ème chambre du Tribunal Judiciaire de Paris suite à la plainte pour “diffamation en raison de la race et de l’origine” déposée par Amar Salhi, le gérant d’un bar situé à Sevran, aujourd’hui fermé, dans lequel un reportage dénonçant la ségrégation des femmes avait été tourné en caméra cachée et diffusé au journal de 20h00 le 07/12/2016.

Voici l’extrait concerné :

 

En effet, Maximin Sanson, le juge d’Instruction en charge de cette affaire, a rendu une ordonnance de renvoi le 3 juin 2020, sans que la date d’audience ne soit pour l’heure connue. Pour mémoire, en matière de diffamation. la mise en examen des personnes mises en cause est quasi-systématique, et les débats sur le fond se déroulent à l’audience.

Cette information ne préjuge donc en rien de l’éventuelle culpabilité des justiciables concernés, dont la présomption d’innocence doit être rappelée, mais démontre à quel point ceux qui se posent en victimes savent utiliser nos Lois pour mieux les faire reculer, alors même que rien – et certainement pas les prétendues “contre-enquêtes”  très politisées autour de ce reportage – ne permet d’établir qu’il n’a pas levé le voile sur un sujet tabou dont chacun peut pourtant constater la réalité au quotidien.

L’association ANDELE réaffirme sa solidarité envers les journalistes et les témoins qui tentent d’aborder des sujets tabous, en particulier lorsque la vérité qu’ils révèlent dérange à ce point ceux qui savent mais ont choisi de se taire.

Nous vous invitons par ailleurs à voir ou revoir le reportage concerner, et à le diffuser autant que possible :

Lien vers le reportage intitulé “Quand les femmes deviennent indésirables dans les lieux publics.”

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin